La savane africaine bientôt recouverte de forêts ?

MessagePosté par Wyoming » 11 Sep 2012, 21:33

La savane africaine bientôt recouverte de forêts ?

Image
Savane arborescente en saison sèche - Bénin
© Yoann Lombard


Une nouvelle recherche réalisée par des chercheurs provenant de deux instituts de recherche allemands prédit qu'une vaste partie des savanes africaines pourrait devenir des forêts d'ici 2100.

Dans leur article paru dans la revue Nature, Steven Higgins de l'université Goethe de Francfort et Simon Scheiter du centre de recherche sur la biodiversité et le climat (BiK-F) de Francfort indiquent que la fertilisation par le dioxyde de carbone (CO2) atmosphérique contribue à l'augmentation de la couverture forestière en Afrique.

La végétation et les arbres diffèrent fondamentalement dans leur réaction aux températures, à l'apport en CO2 et aux incendies, et ne cessent de lutter pour dominer cette écorégion.

Auparavant, ces changements de dominance se déroulaient sur de longues périodes de temps mais la rapidité des changements atmosphériques actuels bouleversent la donne.

Une fois une certaine concentration de CO2 dépassée, les savanes évoluent vers des forêts. Toutefois, chaque savane possède son propre seuil critique, ce qui signifie que chaque environnement changera à plusieurs reprises. Cela permet de réduire le risque de changements simultanés drastiques pour les savanes.

La majorité des études expérimentales menées sur les plantes ne montrent pas une forte réponse à la fertilisation en CO2. Steven Higgins l'explique par le fait que la majorité des études étaient menées dans les écosystèmes du nord ou sur des espèces commercialement importantes.

Il explique que jusqu'à présent, « seule une étude expérimentale a étudié comment les plantes de la savane réagissent aux fluctuations de concentrations en CO2. Cette étude montre que la croissance des arbres de savane s'est amorcée avec l'augmentation des concentrations actuelles de CO2. »

Ces changements au niveau de la végétation sont considérés comme « des changements de régimes catastrophiques » qui peuvent se déclencher par d'infimes variations dans les facteurs régulant le système global. Ainsi, ils sont susceptibles de déclencher une cascade d'évènements se renforçant les uns les autres, forçant le système à évoluer plus rapidement. Connaître le moment où ces systèmes vont évoluer est crucial pour anticiper.

Les conséquences pratiques de cette étude sont considérables. En effet, si cela semble plutôt une bonne nouvelle, les changements en cours sont bien plus rapides que ceux qu'a connu la Terre et ne sont pas forcément souhaitables.

Par exemple, l'étude a identifié une ceinture au nord de l'Afrique centrale où la suppression des incendies pourrait faire évoluer la savane en forêt. Si l'on souhaite stocker du carbone pour répondre à l'augmentation des concentrations en CO2 dans l'atmosphère, c'est le bon endroit pour le faire.
Cependant, la biodiversité en place, unique dans ces milieux, disparaîtra avec l'apparition de la forêt.

Finalement, les changements de la composition atmosphérique représentent une menace sérieuse pour des écosystèmes déjà durement affectés par le surpâturage, les plantations forestières et les cultures.

Auteur
Christophe Magdelaine / notre-planete.info - Tous droits réservés
Image
''Fais-le, ou ne le fais pas, mais il n'y a pas d'essai.'' Yoda
Avatar de l’utilisateur
Wyoming
Administrateur du site
Administrateur du site
 
Points: 44546
Localisation: Lyon
Sexe: Masculin
Age: 29

Retourner vers 2012

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 0 invités

cron